Page d'archive 5

MERS EL KEBIR : 40.000 visites !

 

francef2.gif  image2.png   francef2.gif

MERS EL KEBIR : 40.000 visites !

Bonjour à tous !

Je suis fier de vous annoncer que ce blog à été visité 40.000 fois (par des internautes réels, pas des robots sur la toile), ce qui est tout à fait respectable et ce, grâce à vous, grâce à vos investissements dans le forum, vos partages de documents (photos/textes/vidéos). Je vous remercie tous et j’espère pouvoir vous donner envie de passer par ici (non pas en utilisant cette image sexy) mais continuant à chercher des documents permettant de mieux comprendre les faits, pour alimenter ce blog et surtout à partager ces derniers, au plus grand nombre. Pour préserver le souvenir et aussi, pour transmettre aux nouvelles générations ces informations trop méconnues, voir étouffées.

Vous êtes ici les bienvenus !

merselkebir40000visites.jpg

retouracceuilmerselkebir1940.png

MERS EL KEBIR : FRANCOIS DELPLA

5 questions posées à François Delpla ( en 2010), à l’occasion de la parution de son livre Mers el-Kébir, 3 juillet 1940, l’Angleterre rentre en guerre (François-Xavier de Guibert), en partenariat avec Radio U.

Image de prévisualisation YouTube

Cet article n’est pas une publicité pour le livre de François Delpla (qui est tout de même une référence) mais plutôt une présentation de sa part, des faits qui ont entraînés le drame. En remerciant Caroline pour son accord de diffusion de cette vidéo sur ce blog hommage, j’inscrits ici les coordonnées complètes où vous pourrez trouver de nouveaux écrivains, de nouveaux livres et bien sur de nouvelles interviews.

librairiedialogues.jpg

Librairie Dialogues
Forum Roull
29200 Brest
FRANCE
www.librairiedialogues.fr
http://blog.librairiedialogues.fr/

retouracceuilmerselkebir1940.png

LA LISTE DES VICTIMES RETROUVEE

 

francef2.gifimage8.png francef2.gif

MERS EL KEBIR : LA LISTE DES VICTIMES RETROUVEE

Bonjour à tous,

C’est dans le journal de VARMATIN que j’ai découvert cette information très surprenante. Par soucis de respect de droits d’auteur, il suffit de cliquer sur le nom VARMATIN, ou sur la photo, pour accéder à l’article original. Je fais une copie sur ce blog, parce que certains articles ne sont plus accessibles quelques mois après leurs diffusions sur les serveurs et l’information est suffisamment importante pour ne pas disparaître.

listedesvictimesmerselkebir.jpg

 Texte original, ci-dessous :

En déménageant ses fonds, le service historique de la Défense de Toulon a retrouvé les plans du cimetière et la liste des victimes de la bataille navale.

A chaque déménagement son lot de surprises. L’antenne de Toulon du service historique de la Défense qui déménage actuellement ses archives du fort du Grand Saint-Antoine en haut du Faron vers la base navale a, ces jours-ci, fait une belle découverte. De celles qui peuvent aider la mémoire des familles mais aussi intéresser les historiens, les généalogistes…

En examinant les contenus des grandes caisses en bois amenées au fort du Grand Saint-Antoine il y a cinquante ans par la Marine, le restaurateur de ces archives, Michel Escudié, a découvert les plans du cimetière marin de Mers-el-Kébir et l’état nominatif des sépultures. Là où ont été enterrés les quelque 1 300 marins français morts au large de la côte algérienne sous les tirs des Anglais, en 1940 (lire par ailleurs).

« Pour la mémoire des familles »
« Nous avons récupéré des caisses et des caisses à Saint-Antoine, et nous les avons amenées ici. A l’intérieur se trouvaient des plans qui ont été remis à plat, dépoussiérés, nettoyés, gommés. Du coup, on a fait de belles découvertes », raconte Carole Gragez, conservatrice du patrimoine et responsable du service historique de la Défense à Toulon.

Les plans retrouvés qui datent de 1948 livrent en effet, par ordre alphabétique, les noms des marins enterrés au cimetière de Mers-el-Kébir, leurs spécialités, leurs matricules et les navires sur lesquels ils se trouvaient au moment du drame. Ainsi que l’emplacement exact de leurs sépultures à l’intérieur même du cimetière. De nombreux marins ont d’ailleurs trouvé la mort sur Le Dunkerque et La Bretagne.

D’autres, dont les corps n’ont pas pu être identifiés jadis, apparaissent sous le mot « inconnu » inscrit à la plume sur le plan en papier-calque. Ces marins ont été placés, à plusieurs, dans certains carrés du cimetière. «Ce ne sont pas des documents exceptionnels », confie la conservatrice, « car jusque-là, par recoupements, on pouvait retrouver les noms des victimes, mais ils sont intéressants pour la mémoire des familles. »

Reproduits, ces documents ont d’ailleurs été mis à la disposition du public qui peut les consulter à la bibliothèque du service historique de la Défense.
Pour le reste, le restaurateur a également découvert  les plans détaillés du port de Mers-el-Kébir, des locaux, des ouvrages souterrains et des galeries creusées sous la roche, utilisées jadis par les forces françaises navales jusqu’à l’épi du brise-lames de la jetée. « On s’aperçoit de la qualité des dessins faits au crayon. Ces plans sont magnifiques », reconnaît Michel Escudié non sans admiration.

Un fonds d’archives important
Or, son travail de restaurateur est loin d’être terminé. Le déménagement des archives devant s’achever à la fin de l’année, des centaines de caisses attendent encore d’être vidées telles des boîtes de Pandore. Que révéleront-elles? Quelles surprises encore? Toulon possède déjà « le plus important fonds d’archives du service historique de la Défense » souligne Carole Gragez, sa conservatrice. Toute l’histoire de la Marine, mais aussi celle de l’ancien bagne de Toulon et jusqu’au XVIIe siècle s’y déroulent ici par rouleaux et autres documents sur plusieurs kilomètres linéaires. Un patrimoine exceptionnel qui mérite d’être connu.

Ambre Mingaz

retouracceuilmerselkebir1940.png

MERS EL KEBIR : 71 ans après

francef2.gif  image7.png   francef2.gif

MERS EL KEBIR : 71 ans après

(parce que pardonner, ce n’est pas oublier !)

merselkebir71ansaprs.jpg

 

nicochine2.jpgAujourd’hui je pense à toi Grand-père tout particulièrement, toi qui a souffert et disparu ce jour là. Toi qui à tant manqué à ta jeune femme et à tes 3 petites filles. Au travers de ce blog, de ces textes, de ces photos et vidéos, j’essaie de rendre hommage à ta mémoire et à celles de tous ces autres malheureux qui ont payé le prix fort d’un nouveau drame Franco-Britannique. Parce que pardonner, ce n’est pas oublier. J’ai plusieurs amis Anglais qui sont généreux et bienveillants, les Anglais ne sont pas le problème, ils ont même beaucoup de chose à partager avec nous, mais certains hommes (des deux côtés de la manche) ont fait des choix qui, en temps de guerre, ont alimenter le feu des craintes, des trahisons, des doutes, qui ont amener Winston Churchill à ignorer les engagements donnés par Darlan, pour assurer la survie de l’Angleterre et préparer la chute de l’axe Hitlerien. Ce drame Franco-Britannique à participer à la décision des USA d’entrer en guerre. Alors j’ose espérer que le massacre et le sacrifice de 1300 marins innocents n’a pas été inutile, aura même permis de relancer la lutte contre les fascistes et finalement libérer la France et l’Europe.

retouracceuilmerselkebir1940.png

MERS EL KEBIR : Nouvelles images